Doc marge

Mancie Manie, de Noémie Monier

EXPOSITION
03-24.09.2022

Mancie Manie est une exposition composée d’objets sculpturaux et d’installations présentés au sein d’un dispositif scénographique : c’est un parcours à la lisière de la psyché. Invitant à explorer les rouages de la divination, l’exposition interroge notre quête de sens originelle quand le rationalisme, la psychologie, les religions ont élaboré de nombreux outils pour appréhender le réel. À une époque marquée par un mouvement de réappropriation du sacré, les formes industrielles d’un décorum bon marché côtoient des archétypes immuables. L’exposition s’appuie sur la rencontre entre des récits archaïques et un vocabulaire plastique contemporain. L’ensemble est basé sur un dialogue entre figures mythologiques, principes
de la pensée jungienne, iconographie du Tarot et structure astrologique. Le titre évoque cette tentative perpétuelle de circonscrire ce qui est au-delà du langage, du visible, du tangible, pour répondre au désir de conjurer notre condition.

Mancie » (divination) et « manie » (obsession) ne sont pas seulement liés dans ce titre par un rapprochement de sonorités (paronomase). Les deux termes trouvent une origine commune dans le verbe maìnomai, « être fou ». Un état hors-norme révèle une vérité enfouie dans le premier cas et marque un trouble maladif dans le second. En somme, la man(c)ie est une manière de voir ce qui n’est pas visible au niveau de la psyché, du corps, ou de la petite histoire. Pour l’un et l’autre de ces états, l’inconscient constitue un territoire partagé, où la dichotomie de la croyance et du réel, de l’ésotérisme et de la science, s’annihile. Bien qu’ils n’en partagent pas l’étymologie, la « mancie » et la « manie » appellent inévitablement la main, instiguant le corps comme véhicule des vérités. La pensée touche, le corps pense. Ce corps-aqueduc, terminé par la main, « organe du possible » (Paul Valéry, Discours aux chirurgiens), transporte une pensée non-embarrassée d’exactitude qui finit par s’agencer dans un alphabet inconnu.

L‘exposition sera visible du samedi 3 au 24 septembre 2022. Le vernissage aura lieu samedi 03.09 de 14h à 22h, ensuite les visites se feront du jeudi au dimanche de 14h à 20h.

Programme de l’exposition :

  • Vernissage : samedi 03 septembre de 14h à 22h
  • Participation au Belleville Weekend : samedi 10 & dimanche 11 septembre de 14h à 20h
  • Portes ouvertes de Doc : samedi 17 septembre de 15h à 22h
  • Finissage : table ronde autour de la divination en présence d’Elora Weill-Engerer (historienne de l’art, autrice et commissaire d’exposition indépendante), Nicole Edelman (maîtresse de conférences honoraire en histoire contemporaine à l’Université Paris Nanterre) et Marc-Antoine Berthod (anthropologue, professeur à la Haute école de travail social et de la santé Lausanne HETSL) : samedi 24 septembre de 18h à 20h

Collaborations avec :
Louise Boghossian et Manon Vila (pièce sonore)
Delphine Renault (installation)
Alicia Zaton (sculpture)

Dans le cadre du programme de l’Été Culturel à Doc / pour les habitants du quartier Place des Fêtes et sur réservation :

  • Atelier “Devine” : sculpture monumentale collective autour de la Couronne du Monde (Arcane 21 du Tarot de Marseille) / Avec Alicia Zaton / Enfants de 8 à 12 ans : mercredi 14 septembre de 10h à 17h
  • Visite guidée avec des collégiens : mercredi 21 septembre
  • Visite guidée (tous publics) : mercredi 21 septembre de 18h à 19h30
  • Tirages de Tarot (tous publics) : samedi 24 septembre de 14h à 17h

——————————
Bio:
Noémie Monier est plasticienne. Née en 1984, elle vit et travaille à Paris.

Diplômée d’un Master en Histoire de l’Art contemporain à Paris 1 Panthéon-Sorbonne en 2011, elle développe un travail d’écriture critique en parallèle de sa pratique plastique entre 2014 et 2020. Elle écrit pour des galeries et des artist-run-spaces, publie dans Artpress et Inferno, et rédige des portraits d’artistes pour la revue Lechassis. Entre 2011 et 2014, elle oeuvre au sein de PLANETE MIRAGE, projet mené en collaboration avec l’artiste Antoine Sansonetti.

Elle forme le duo MKNM avec Magda Kachouche depuis 2015. Objets, installations, performances et vidéos : leur travail se tisse dans une polymodalité des formes.

Résidente de Doc depuis 2016 elle préside l’association en 2018 et 2019 et fait partie de l’équipe en charge de la programmation des expositions pour les saisons 2020 et 2021. En 2019, elle co-dirige BOOTLEG / Underthecoat, un projet collaboratif entre Paris et New York. En 2018, elle coordonne aux côtés de Magda Kachouche TV DOC / Station Mire, projet Doc pour Nuit blanche. Elle est également membre fondatrice du collectif TURFU, porté entre 2016 et 2020 par Maeva Cunci, Alexandre Da Silva, Magda Kachouche et Nina Santes.

En 2019 et 2020, elle est collaboratrice artistique sur la création de MACCHABÉE, pièce chorégraphique, vocale et plastique de Magda Kachouche dans le cadre de l’invitation de la Galerie Cuissard.

En 2021, elle amorce un projet autour des arts divinatoires qui fera l’objet de l’exposition individuelle Mancie Manie, présentée à Doc en septembre 2022.

http://www.noemiemonier.fr/

L’envisagée (détail), 2022

Madone (détail), 2022 – Collaboration avec Alicia Zaton

Révolution (détail), 2022

Compétences

Posté le

17 août 2022