Doc marge

La Deuxième Porte – Exposition en Duo

La Deuxième Porte – Exposition en Duo

Exposition en Duo de Raphaël Emine et Gabriel Méo

VERNISSAGE
24.01.2020
17H – 22H

VISITES SUR RENDEZ-VOUS
25.01 au 02.02.2020
14H – 18H
Prendre RDV avec raphaelemine86@gmail.com

 

Raphaël Emine pratique la sculpture par la réappropriation de techniques artisanales, notamment le verre et la céramique. En s’appuyant sur une esthétique empreinte de littérature fantastique, de jeu vidéo et de biologie il développe un univers onirique autour de problématiques liées au vivant, au corps et à la technique. Ses installations traversées de fluides, de végétaux et de minéraux, entretiennent des rapports organiques avec leur environnement, positionnant ainsi l’œuvre en équilibre entre valeur d’usage et fonction esthétique. À la manière de l’orfèvre ou de l’enlumineur, la minutie avec laquelle Raphaël Emine compose ses sculptures invite le regard à se mouvoir de l’ensemble vers le détail, brouillant ainsi les habituels rapports d’échelles entre objet, corps et architecture. Cet univers qui tend vers le fantastique et le merveilleux témoigne d’une pensée alchimique qui considère la matière moins pour ce qu’elle est que pour ce qu’elle fait.

Dans un souci d’empirisme de proximité, Gabriel Méo a une approche de la peinture et du collage comme processus de création en continu, un flux dont la quantité remet en cause la notion de chef d’œuvre. Au mépris de toute hiérarchie, il utilise un répertoire de formes diverses et variées relevant aussi bien des grands mouvements picturaux du XXème siècle, que de la culture populaire qui l’entoure. Les peintures, les assemblages de textiles, les céramiques et autres travaux, ne sont pas à envisager comme un aboutissement, mais plutôt comme une étape à l’intérieur d’un flot continu où les œuvres cohabitent. Lors des expositions, celles-ci sont généralement réunies pour composer des installations hétérogènes aux dimensions domestiques desquelles se dégagent une féerie consommée et un romantisme rafistolé. Nous rentrons alors dans un monde d’à côté, aux allures de contrée parallèle low-tech par défaut. L’ensemble des œuvres bigarrées de Gabriel Méo pourrait s’appréhender comme une ombre, celle de notre société de surconsommation.

 

INFOS PRATIQUES
26 rue du Docteur Potain
Métro: Télégraphe / Place des Fêtes
Bus: 60, 20, 48 / 26, 64, 96

Compétences

Posté le

30 décembre 2019