Doc marge

Club de lecture anarchiste: Rojava

- 05.02.2018

19H30 – 21H30
Salle Galop

« L’anarchie, ce n’est pas ailleurs, dans l’éternelle suspension de l’utopie ou dans le bref éclair du passé espagnol. C’est maintenant, au plus près de nous – avec tout ce que cela implique d’incertitudes et de douleurs. Car dans le fond le plus ténébreux des ténèbres du monde contemporain, qui pourtant n’en manque pas, de ténèbres, plus précisément au coeur de la Syrie livrée à la rage d’un Etat qui massacre ces populations et de populations qui avaient fini par se soumettre à Daech, est apparue ce qui est peut-être la plus claire des lumières du présent: un mouvement d’indépendance comme on en a vu beaucoup dans l’histoire, mais anti-nationaliste, anti-identitaire, de même qu’il est autonomiste mais ne cherche pas à construire un Etat, qu’il s’est armé mais ne revendique que l’autodéfense – et surtout un mouvement qui met en avant quatre valeurs principales: il se veut écologiste, féministe, anti-étatiste (anarchiste donc) et collectiviste. Il s’agit du « Rojava » le Kurdistan syrien (ou la partie de la Syrie libérée par l’armée kurde des HPG/YPG), qui désigne trois cantons syriens d’Afrine, Kobané et Djézieh. Pour cette séance, nous lirons un texte de Cemil Bayik, qui est un des membres fondateurs du PKK (Parti Communiste du Kurdistan) et actuel dirigeant du Congrès des Peuples du Kurdistan, dans lequel il présente à sa manière le projet politique de cette zone autonome. Nous avions prévu cette séance dès décembre. L’offensive que la Turquie d’Erdogan vient de lancer contre le canton d’Afrine avec la complicité ou le silence de toutes les puissances qui ont mobilisé ces camarades, femmes et hommes, contre Daech, donne à cette séance un contexte particulier. Il est d’autant plus urgent de connaître et faire connaître cette expérience politique qui évoque la Catalogne des années 1930, au point d’ailleurs que quelques combattants étrangers y sont allés. Un des seuls rais de lumière du présent est en train de se faire étouffer dans le silence des grandes puissances. Nous ne proposerons pas de lecture géopolitique. Nous ferons comme d’habitude: nous prendrons un texte théorique et nous discuterons autour de lui. Mais les enjeux sont brûlants. » Patrice Maniglier

Le texte : « L’origine et les implications pratiques d’un changement de paradigme », entretien avec Cemil Bayik, in La commune du Rojava, l’alternative kurde à l’Etat-nation, Stephen Bouquin, Mireille Court, Chris Den Hond (coord.), ed. Critica et syllepse, 2017
Disponible ici

 

Infos : Tous les mois sont proposés à la lecture des textes de la tradition anarchiste. Les textes sont déterminés au fur et à mesure des avancées du groupe et les séances préparées à l’avance par les lectures personnelles de chacun. Ce groupe est ouvert à toutes et à tous.

 

DOC

26 rue du Docteur Potain
75019 PARIS
Métro Télégraphe (ligne 11)