Doc marge

Disparition et Résistance – Le Mexique à l’honneur

- 01.04 — 09.04.2017

Pour sa semaine Mexicaine, DOC en partenariat avec le Collectif Paris-Ayotzinapa rendra hommage aux victimes des disparitions forcées et des violences d’état dans le pays.
Un évènement multiculturel et engagé à l’image de la friche artistique.

PROGRAMME
Samedi 1er Avril
16 h
Pièce de théâtre
CUARENTA Y TRES (création collective)
Par la Compagnie Il Palinsesto
Durée : 1h15
Synopsis :
Le 26 septembre 2014, à l’occasion d’une manifestation, la police de la commune d’Iguala au Mexique arrête quarante-trois étudiants. Une banale histoire pas si étrange. Ce qui est étrange, c’est ce qui s’est passé par la suite ou même ce qui ne s’est pas passé : un coup de baguette magique et… hop ! Quarante-trois étudiants disparaissent
Les étudiants sont-ils en vie ? Est-ce qu’ils sont morts ? Que s’est-il passé la nuit du 26 septembre à Iguala? Personne ne le sait.

17h
Bord Plateau
Temps de rencontre et d’échange avec les comédiens

19h
Conférence
Les Disparitions forcées. Rencontre avec l’artiste Alfredo Lopez Casanova et avec Maria de Jesús Tlatempa, mère de l’un des 43 étudiants disparus.

20h
Vernissage de l’exposition
HUELLAS DE LA MEMORIA
Installation : 40 paires de chaussures, bottes, baskets, sandales sont exposées symboliquement. Elles proviennent de 40 familles engagées dans la quête obstinée d’un proche disparu au Mexique ou dans d’autres pays d’Amérique Latine. Au sol, les empreintes des souliers ont été dessinées à la peinture verte dans lesquelles on peut lire quelques mots qui racontent l´histoire de chaque recherche.

Bar et petite table gourmande

Du Lundi 3 au Vendredi 7 Avril :
Exposition Huellas de la Memoria
Visite de l’exposition sur rendez-vous, organisée et expliquée par Alfredo Lopez Casanova et le Collectif Paris-Ayotzinapa.

Samedi 8 Avril :

16h
Lecture
CHAÎNES DE MONTAGE de Suzanne Lebeau
Proposée par l’équipe Espace Galop -Compagnie Les Indomptés
Durée : 1h
Synopsis :
En 1993, on retrouve le corps à moitié enterré d’une jeune fille violée et assassinée à Juárez, au Mexique. Elle est la première victime d’une liste effroyable de centaines d’autres ouvrières mystérieusement tuées durant vingt ans. L’affaire n’a jamais été élucidée. Sans doute parce que les cibles sont des femmes, des prolétaires sans visage et sans voix. À partir de ces événements classés dans la rubrique des faits divers et grâce à une écriture brute et poétique, Suzanne Lebeau lance un cri d’alarme pour que ces mortes ne restent plus ignorées.

18h
Documentaire

20h30
Concert

16h30 – 22h
Exposition : Huellas de la Memoria

Dimanche 9 Avril

16h
Pièce de théâtre
LES FILLES DU TROIS ET DEMI de Luis Enrique Gutiérrez Ortíz Monasterio
Mise en scène : David Le Rheun
Distribution : Perrine Dauger : Delphy Murzeau
Synopsis :
Deux femmes partagent leur quotidien, une vie rude et étriquée où s’imposent les questions d’argent, de violence, de drogue, de relations conflictuelles aux mères, aux ex etc. Elles ont des enfants qu’on ne voit pas. Elles travaillent au Trois et demi où nous n’irons pas. Et pour cause, la pièce met en lumière ces deux femmes « sans nom » à travers le jeu seul de leur relation dans l’espace confiné d’un appartement. Ici on vit et on lutte, l’ailleurs représente l’espoir…
Durée : 1h

18h
Finissage exposition Huellas de la memoria
Rencontre avec l’artiste Alfredo Lopez Casanova