Doc marge

Parisque

- 25.02 — 19.03.2017

 

Une proposition de Marie de Gaulejac

 

L’exposition « Parisque » réunit l’énergie de plusieurs artistes de Paris à Bruxelles dont la dynamique vient généreusement assembler des idées pour déplacer un sens de l’humour et un égo collectif jusqu’à l’espace d’exposition du Doc à Paris.

Rappelons-nous cette « histoire d’une équipe de sculpteurs fous » à Milly-la Forêt au début des années 70. Une sculpture architecture hors du commun nommée Le Cyclop, que Niki de Saint Phalle, Jean Tinguely et leurs amis ont construit ensemble. « Parisque » au Doc est une exposition pour laquelle le mot groupe redouble de sens. Cette exposition est là pour faire équipe. Caroline Mesquita se consacre à la raisonnance de métaux laiton et flûte tel un montage sonore emprunt d’une âme d’atelier, une animation ferreuse et solennelle. Nicolas Bourthoumieux, Douglas Eynon, Erwan Mahéo, Gijs Milius, Sébastien Reuzé et Alicia Zaton bâtissent une seule et unique structure pensée comme un appareillage trop grand, un monument, une plateforme gigantesque sur 2 roues, une piste de non danse.

Cette énergie incroyable dotée aussi d’une touche incongrue donne au projet un caractère rare et précieux, un sentiment que le faire ensemble est toujours possible sans que l’identité de chacun ne disparaisse pour autant.
Merci aux artistes Nicolas Bourthoumieux, Douglas Eynon, Erwan Mahéo, Caroline Mesquita, Gijs Milius, Sébastien Reuzé et Alicia Zaton.

_

 

« Parisque » (Parisk) is an exhibition which demonstrates the energy of several artists between Paris and Brussels that abundantly assembles ideas on how to transport a sort of collective ego and a sense of humor into the Parisian exhibition space ‘le Doc’.

In a way it reminds me of “Histoire d’une équipe de sculpteurs fous” at Milly-La- Forêt inthe early seventies. An extraordinary architecture/sculpture titled “Le Cyclop”, collectively built by Niki de Saint-Phalle, Jean Tinguely and some friends. This “Parisque” at le Doc is a project in which the meaning of the word ‘group’ intensifies. The exhibition is here to form a team. Caroline Mesquita presents a sound piece consisting of resonating steel and brass combined with a flute, creating a montage reminiscent a workshop atmosphere in a steely solemn bustle. Nicolas Bourthoumieux, Douglas Eynon, Erwan Maheo, Gijs Milius, Sebastien Reuzé and Alicia Zaton together construct a sole and unique structure, conceived as a monument, an oversized tool, a giant platform on two wheels, a no-dance floor.

The incredible energy endowed with a incongruous touch gives to the project a rare and precious character. It seems that working as a group is possible without therefore losing individual identities.

 

Marie de Gaulejac

 

 

Photographies : Paul Nicoué